letelegrammoutremer

Actualité, Découvertes d'Ici et D'ailleurs

Le cinéma chez le spécialiste, flashback et nostalgie d’une époque

Jean Dujardin s’est vu remettre un prix, aux oscars 2012 pour sa prestation dans « The Artist » , les amateurs du 7ème art ont redécouvert un cinéma et les non-spécialistes, un  genre  de cinéma : le cinéma muet.

Beaucoup de choses furent écrites sur ce cinéma et fatalement des inepties sur la période relative à ce genre cinématographique.

Aujourd’hui, on ne parle plus de ce film, excepté pour la prestation mémorable de l ‘acteur fétiche de Michel Hazanavicius qui, lors des oscars  a commencé  son allocution  glamour par  un « Oh PUTAIN c’est génial… » (devant un parterre de stars ), discours sans doute écrit par Patrick Sébastien, » himself « , l’inflation des inscriptions aux cours de claquettes ou Tap  qui en a résulté de ce film s’est vite transformé en cours de Gangnam Style et de Harlem Shake.

Aussi, nous avons contacté un spécialiste du 7ème art : l’écrivain Christian Gilles qui a écrit plusieurs ouvrages, biographies consacrées  au cinéma et au théâtre

1) Pouvez vous nous dire  quand  le cinéma muet est né?

Christian Gilles : Le cinéma né en 1895, c’est un art jeune qui débute à la différence du théâtre, de la musique, la peinture qui ont plusieurs millénaires, déjà!

Le cinema n’était jamais complètement muet, il y avait toujours un orchestre. Certains furent joués à l’Opéra comme le Napoléon en 1927,d’Abel Gance qui a été représenté avec une partition directement pour l’Opéra de Paris.

2) Comment vous ai venu cette passion du 7 ème art?

CG: c’est inexpliquable! J’avais 8 ans à la fin des années 1960 ; la télévision remplissait son rôle « culturel » de faire connaître le cinéma!

3) Que pensez vous du cinéma actuel?

CG :Le cinéma actuel est comme l’actualité, il est  « vide » , le cinéma préfigure  l ‘époque! Il est en avance sur son époque

J’ai voulu rendre hommage à des comédiens que tout le monde avait oublié et qui ont fait les débuts du cinéma.

4) Quels films emmèneriez vous sur une île déserte?

les 4 films  que j’emporterais sur une île déserte: » La Parole »  ou « Ordet » de Dreyer en 1954, « Alexandre Newski »,  Ivan le terrible,  » Carnet de bal » ou les meilleurs acteurs de l ‘année 1937 se retrouvent

« Le cinéma s’est comme le vin! »! Il y a de très bonnes années et de très mauvaises…. Bizarrement à partir de 1935, on constate une amélioration des écrits, de la technicité des films , on maîtrise le parlant, des auteurs brillants  :  Pagnol , Guitry ,Gide, Colette, Giraudoux,le dialoguiste Henry Jeanson ,  Pierre et Jacques Prévert qui écrivent pour le cinéma, ce qui est complètement nouveau et différent : un scénario  inventé pour l image

5)Quelle était la représentativité des premiers acteurs noirs sur ces périodes?

Il y avait des films spécialisés autrefois pour les noirs avec uniquement des acteurs noirs idem pour les blancs que l’on trouve surtout aux Etats Unis, un ouvrage est consacré à ce cinéma!

Les livres de Christian Gilles sont  aux Editions l ‘Harmattan :

Navigation dans un article

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :