letelegrammoutremer

Actualité, Découvertes d'Ici et D'ailleurs

Archives mensuelles de “juin, 2014”

Festival Black Movies summer 2014- 5ème edition « Black to the Future »

Du 27 juin au 27 juillet 2014, la filmographie afro est à l’honneur en partenariat, avec la Mairie de Paris,.

Ce sont ces courts, longs-métrages qui sont diffusés dans plusieurs salles de cinéma de la ville, des documentaires et des concerts.

L’association  Black Movie Entertainment veut promouvoir le cinéma « noir « car,   l’association juge que les écrans sont  « pâles » au regard de la diversité de la population.

En outre, l’association regrette que  les hommages aux acteurs  noir(e)s en France soient  quasi inexistants  : l’actrice française Darling Légitimus fut primée à Berlin   avec le film   » rue Cases Nègres » mais, elle a été occultée de la mémoire du cinéma français .Cependant, le Festival n’est pas un projet communautaire, il est ouvert à tous et le succès est au rendez vous chaque année.

Ainsi, les salles de cinéma  classiques ne seront pas les  lieux uniques de diffusion :  la Belleviloise diffusera des films du festival.

Affichage de P101211261.jpg en cours...

le parrain de cette   5ème édition est l’acteur Eriq Ebouaney ,  nous l’ avons rencontré :

 Letelegrammoutrer :  Quelle(s)  sensation(s) ressentez vous en tant que  parrain de ce festival?

EE : Je  suis ravie de voir ces films,  ce sont des films rares à visionner en France, je veux être disponible pour cette belle initiative.

C’est une offre que le public ne peut refuser car, ils seront émmerveillés!

 LT : Est il difficile de trouver des rôles au cinéma en étant noir?

EE : Les rôles proposés sont teintés de clichés,  de banalités  affligeantes: « sans papiers ou le banlieusard » !  

Des afro-descendants qui font d’autres activités cela n’existent pas encore, au cinéma !  Il est nécessaire de décoloniser les imaginaires.

Il y a au cinéma un manque d’imaginaire , il faudrait aussi que nous aussi,  » les noir(e)s de France  » que nous prenions l ‘initiative de  raconter nos propres histoires.

 LT : Quel est votre prochain projet?

EE : Je fais un film par an en Afrique, je viens de tourner au Sénégal.

Je suis en tournage actuellement pour Arte, dans une série.

Un tournage qui démarre a la rentrée  avec Alexandra Lamy, on va tourner pour  une jeune réalisatrice qui se nomme Nathalie Marchac , 

                                                                                                                                                                                                                                                                 

                                                                                                                                                                                                                                                        DERE

 

Pour plus d’informations :

http://www.blackmoviesentertainment.com/

Rencontre avec le musicien Georg Levin

Georg Levin fait parti de ces musiciens discrets que l’on écoute au cours de ces soirées une soirée « Lounge » , parmi ses  compositions les plus célèbres:(I got) Somebody new », « In you car », « Runaway » et d’autres morceaux remixés avec divers DJ  de Wahoo et le collectif Jazzanova 

Georg Levin

Letelegrammoutremer

 

Nous avons retrouvé  ce jeune homme fort sympathique aux goûts ecclectiques , nous lui avons posé  quelques questions (autour d’un jus de citron bien frais), en attendant patiemment son prochain opus :

Letelegrammoutremer : Comment es tu  devenu musicien? Quelles ont été tes influences musicales?

Georg Levin : Très tôt, je me suis intéressé à la musique, dès l’ âge de  3 à 4 ans ,  j’entendais  les vinyls de  mes frères et soeurs : « les Beattles », Diana Ross, quelques albums de jazz de mon père.. Mon frère ramenait des disques de rock comme ceux de  Jimi Hendrick, Deep Purple à la maison. 

Adolescent , j’ai commencé a écouté  de la musique POP

LT : De quels instruments, joues -tu?

G L : J’ai appris  comme la plupart des jeunes enfants en Allemagne :  le piano . A l’ adolescence,  j ‘ai débuté le saxophone…

LT: le dernier album est sorti en 2010, « Everything must change », quel est ton nouveau projet musical?

G L :Ah…. si seulement je le savais!

 L’industrie du disque actuelle ne  se porte pas très bien… 

Pour mon genre de musique actuellement , il n’ y a pas vraiment de scène, je suis dans une phase de reflection musicale… ..Je suis au milieu de  plusieurs courants musicaux (dance music, jazz..). Cependant, j’adore jouer et partager les émotions avec le public sur scène ! 

Je compose de la musique pour la pub (electronic drive soundtrack) ou des musiques de films. Cela me fait découvrir d’autres genres musicaux que je n’avais pas  exploré  comme le rock a billy …C’est une autre énergie et d’autres mélodies, c’est amusant!

Pour l’instant, j ‘expérimente divers styles car , j’écoute vraiment beaucoup de musique pour  parfaire mon inspiration.

En tant que producteur, j’ai promu le dernier album de   Ben Westbeech. 

Il y a quelques années j’ai produit certains titres de Jazzanova .  J espère produire davantage si, je le peux.

LT : Quels sont tes souhaits pour le futur?

G L: Avoir plus de temps pour explorer différents styles de musique car, chaque album écrit prend du temps… J’aimerai d’autres collaborations avec d’autres artistes avec lesquels nous serons sur la même longueur d’ondes musicale.

LT : Quels artistes te font « vibrer »?

G L : J’admire Owusu & Hannibal, Francis Farewell , Metronymy  (le précédent album), James Blake..

Malheureusement, peu de gens s’engagent pour leurs artistes pour les permettre de continuer, ils ne veulent que des échantillons de l’artiste… Les concerts ne sont pas aussi lucratifs pour un musicien que l’on peut le croire. Certains DJ sont chanceux mais ils sont peu nombreux!

Certaines personnes pensent comme ma musique  passe en radio parfois : je suis « super riche  » !  Je ne le suis pas !

Ce sont les superstars comme Lady Gaga, Pharell qui sortent financièrement  »  leur épingle du jeu » avec leurs concerts.

LT : Quels sont les artistes français que tu écoutes?

 G LJ’aime beaucoup la musique du producteur d' »Hurricane », un des album de Grace Jones, Château-Flight, Irfane (chanteur de Breakbot, sur  le single « outlines »)… Je m ‘émerveille devant certains sons que j’entends… J ‘adore le   compositeur Michel Legrand , Depardieu lorsqu’il chante « Chanson d’Amour ».

 

                                                                                                                                                                                                                                                                         LN

Solidays du 27 au 29 juin : The Fight Must Go on

SolidaysLe festival Solidays est devenu en  20 ans , le rendez – vous : musical, associatif de la lutte contre le sida. Le sida qui ne recule pas car, aucune solution pérenne pour l’éradiquer n ‘a encore été  trouvée.

Il est constaté que les comportements dits à risques notemment chez les jeunes augmentent, en France ce sont près de 6400 personnes/an qui sont contaminées! Les fonds  récoltés en 2013 étaient de 2 millions d’euros, c ‘est beaucoup et peu à la fois compte tenu de l’ampleur de la tâche.

Cette année ,des conférences  « FORUM CAFE » sont organisées avec divers thématiques:

  • le sexe dans la littérature
  • les inégalités nord/sud..

L ‘image de Madiba a été choisie car Nelson  Mandela est un modèle de perséverance, un drame familial l’a également conduit à lutter contre cette maladie, dans les dernières années. Un appel est lancé par l’équipe organisatrice pour trouver  pourl’édition de 2015, un nouvel emplacement car l’hippodrome de Longchamps sera en  travaux  .  Il faudrait 30 ha de surface en Ile de France !   Pour plus d’informations et billeterie : http://www.solidays.org/

Printemps Bio – 15 ème edition

Le printemps est la fête des jardins dans toute la France. Il est marqué par un événement incontournable pour les amoureux du mieux vivre et de la nourriture saine : le Printemps BIO.

La manifestation tâche d’attirer l’attention du public sur les enjeux d’une agriculture biologique;

De nombreuses animations sont organisées dans toute la France : les visiteurs de ces manifestions pourront découvrir des métiers, des produits et des entreprises.  Des portes ouvertes sont organisées dans les lycées agricoles

http://www.printempsbio.com/animations.html?region-departement%5B0%5D=175&rech=1

Navigation des articles