letelegrammoutremer

Actualité, Découvertes d'Ici et D'ailleurs

Archives de la catégorie “politique”

Salon de l’automobile 2014

Le salon de l’automobile qui se tient porte de Versailles du 04 au 19 octobre 2014.

C’est l’occasion de découvrir des marques et de monter dans la voiture de ses  reves :une Bentley comme la reine d’Angleterre ou une Aston Martin comme James Bond.

 

Informations    pratiques :

du 4 au 19/10/2014

10h a 20h

 

Nocturnes chaque Jeudi et Vendredi jusqu’à 22H

 

Tarif : 14 euros (adultes)

Portrait d’une femme engagée : Françoise Rose-Rosette

Françoise Rose-Rosette a rencontré des personnages illustres, des personnalités issues du monde entier; hommes d’état,têtes couronnées, écrivains… Ils  sont venus au domaine de la Pagerie, lieu d’enfance de Joséphine de Beauharnais.

Ses parents se sont investis dans la reconstruction du domaine, ils se sont sacrifiés pour redonner ses lettres de noblesse à ce lieu, autrefois abandonné.

De cette enfance  féerique, à « gambader » sur les terres de l’Impératrice des Français, Françoise Rose-Rosette en tire une grande humilité, un charme et une sympathie naturelle.

Dans la lignée de son père  elle exerce le métier de vétérinaire, elle se dit « tombée dans la marmite à la naissance »,  elle se consacre aussi à des programmes sanitaires dans le secteur parapublique tel que la gestion d’animaux errants   (chiens, chats), elle participe à des colloques sur la relation : Homme-Animal, elle travaille à une de prise de conscience collective   à savoir que l‘animal est un être vivant qui mérite considération.

Son parcours politique s’inscrit naturellement  dans une quête éventuelle d’avancées décisionnelles dans son monde professionnel  pour le bien être de ses concitoyens ;

une experience enrichissante qui lui a aussi permis de mieux comprendre les grands rouages du fonctionnement du pays.

L’un de ses souhaits est que chaque martiniquais prenne conscience « qu ‘il a des leviers pour que son territoire soit agréable »,  elle souhaite un ancrâge dans le territoire du martiniquais qui permettrait de donner un élan supplémentaire à l’île.

Sur la question du chômage, elle suggère que les jeunes qui le souhaitent soient entrainés dans un volet dynamique, elle s’implique activement dans l’association Carisco dont l’objectif est de donner cet élan d’énergie aux jeunes. Une association qui proposera pour sa 8ème édition un thème autour de l’amerindianité pour cette fin d ‘année, en Martinique.

Raymond Saint Louis Augustin : Maire de Fort de France ou l’engagement civique d’un foyalais

Raymond Saint Louis Augustin est maire de Fort de France, une ville qu’il n’ a jamais abandonné sauf pour effectuer son service militaire.

Psychologue de formation, ce foyalais pure souche affirme un engagement politique citoyen : il a effectué diverses missions au sein de la municipalité.

Dans sa jeunesse, il manifeste déjà  un militantisme anti-colonialiste face aux évènements de 1959-1960 en Algérie,

En 1983, il devient  conseiller municipal d’Aimé Césaire.

Au 2ème mandat de Césaire, il devient adjoint de celui-ci pour participer à de nombreuses commissions,CCAS, la SEMAF…

En 2001, il rencontre Serge Letchimy, il construit cette amitié dans le travail, il devient son 1ère adjoint.

En 2010, Letchimy est nommé Président de la Région Martinique , il lui succède naturellement au poste de maire de la ville-capitale.

Aliker et  Césaire sont  ses solides référents dans son action politique. En reprenant cette phrase de Césaire « se ceindre les reins pour une capitale encore plus moderne « , Il insiste sur la construction dans l’effort individuel qui rejoint l’effort collectif, faire le possible avec peu.

 il cite cette autre expression de Césaire « Nous avons exondé la ville », il souhaite poursuivre les projets initiés par l’auteur du « Cahier de retour au Pays Natal » et l’urbaniste S. Letchimy, il entend que Fort de France garde son âme.

Les projets réalisés :

  • la rue de la République est entièrement piétonne pour favoriser l’ accès aux commerces
  • la rue Lazare Carnot est un axe de circulation refait en matériaux nobles (granit)
  • de nouveaux centres modernes : le centre Perrinon construit dans le respect de l’architecture foyalaise.
  • La tour d’affaire Foyalaise de la pointe simon : la ville doit agrandir sa capacité d’acceuil prochainement avec  2 établissements hôteliers
  • Le front de mer est en cours de réaménagement, il se veut le plus beau front de mer de la Caraîbe dans les 6 prochaines années.
  • Le boulevard géneral de Gaulle doit devenir une artère urbaine arborée
  • Cermac fête les 40 ans du service culturel

Sa volonté  forte est de donner une identité à la ville.

Le Maire insite sur la nécessité que l’île se diversifie à  travers notemment, le développement d’ une activité touristique : l’office du tourisme de FDF date d’une dizaine d’années  : en 2011, la baie a acceuilli la régate Bénodet-Fort de France. D’autre projets attractifs seront mis en place comme  la  transat  des îles Canaries à Fort de France ( 30 concurrents sur des voiliers de 20 m).

La savane a été  entièrement rénovée ainsi que la statue de Joséphine l’an dernier qui  cependant  demeure toujours  décapitée… Ansi, la municipalité pense que cette statue peut interpeller les touristes sur l’histoire de l’île et de son peuple. Aussi, d’autres statues sont vandalisées comme celle de Schoelcher.

Des oeuvres d’art sont inaugurées  cette année ; « l’homme droit » qui représente Pierre Aliker , d’autres oeuvres prendront place  sur  la Savane,  sur le front de mer une oeuvre  d’Henri Guédon représentera les hommes partis en dissidence.

Parmi les principaux  souhaits  du Maire : le respect de la ville par les fayolais et ses visiteurs et une nécessité d’ impulser des projets dynamiques pour les entreprises qui permettraient de réduire un chômage (60% en Martinique) dont la ville de Fort de France constitue un fort noyau.

Navigation des articles